Une fois n’est pas coutume, un article qui va présenter une référence, un peu plus en détail. Cette référence qui nous a occupé ces derniers temps, c’est le site www.vichy-destinations.fr dans lequel nous avons mis plein d’amour.

Tout commence avec le paramétrage du domaine et le certificat associé. Pas de HTTPS, pas de géolocalisation de l’utilisateur. Inenvisageable, nous verrons pourquoi plus tard.

vdn-homepage

Puis nous découvrons cette page d’accueil. Et on en prend la gueule, direct. Une boucle vidéo qui nous transporte, une navigation minimaliste.

Vient ensuite le positionnement de la destination au travers des piliers de marque : Atemporelle, Rafraîchissante, Élégante. Ces pages présentent les articles réalisés dans le cadre du magazine Vichy Destinations. Des articles mis en forme simplement, avec une exploitation de beaux visuels, des petites touches de couleur qui viennent différencier chaque article en fonction de son contenu iconographique.

vdn-article

C’est simple. C’est juste. La matière est belle : c’est une cuisine de produits, sans trop de chichis.

Et que diriez vous d’une promenade ?

Laissez-vous guider avec les parcours libres. Ces pages vous invitent, via un long scroll (du scrollytelling, pour briller en société), à découvrir des points d’intérêt dans la ville. Côté technique, c’est expérimental, c’est pas tout simple à appréhender, mais côté expérience utilisateur et “Wahou effect”, ça le fait !

vdn-parcours-libres

Dans le côté immersif, les ambiances de quartiers ont fait l’objet d’un traitement tout particulier, en utilisant une mise en forme type lookbook de site de mode.

La présentation de la destination se termine avec la mise en avant des temps forts, ces évènements marquants qui ponctuent l’année vichyssoise, de jolies galeries photos et les vidéos complètes de la destination, réalisées par Riot House Production.

L’offre touristique

Valoriser la destination, c’est fait. Il convient désormais de présenter l’offre touristique. C’est l’objectif de la rubrique Vichy Pratique, qui répond aux besoins de l’internaute. Côté mise en forme, c’est toujours simple, minimaliste (et élégant et atemporel, CQFD).

Nous avons de la place, utilisons la.

Par contre, si usuellement nous travaillons avec 4 ou 5 points de rupture, nous avons imaginé ici un mode “ultrawide” sur les listes de résultats, comme un énorme affichage en mode mixte, destiné aux grandes résolutions.

Dis moi, de quoi as tu envie ?

Une fois sur place, l’utilisateur n’a plus ces besoins précédents, mais a des envies. Ces envies, cela peut être faire un brunch, trouver de la fraîcheur alors qu’il fait chaud, trouver une activité PMR… Et trouver ça autour de lui.

vdn-sur-place

C’est l’objectif du module “sur place”. La base de ce module, c’est la localisation de l’utilisateur (d’où l’importance du HTTPS). Des Call to Action lui sont proposés, en fonction du jour de la semaine, de l’heure de la journée. Ces Call to Action, ce ne sont que des filtres qui permettent de présenter l’offre touristique qualifiée de manière différente. En complément de l’offre touristique, un bloc “Live” permet de relayer l’information chaude (voire brûlante) des prestataires : Dernières places disponibles, offre spéciale… Et si le site a été pensé dans son ensemble sur desktop avant d’être porté sur mobile, le module “sur place” a fait l’objet d’un développement inverse, en partant du mobile.

À noter que pour la localisation de l’internaute, ce n’est pas un bug si vous vous voyez à Vichy alors que vous n’y êtes pas. En effet, si vous êtes en dehors d’un certain périmètre géographique, vous serez automatiquement positionnés à l’office. Comme si vous étiez déjà en vacances.